Bûche chocolat et praliné

IMG_4994J’espère que vous avez tous passé un joyeux noël !
C’est vraiment passé trop vite ce petit weekend prolongé… J’ai l’impression de ne pas avoir eu le temps de me reposer, et il faut déjà retourner travailler.
Mais j’ai quand même eu le temps de pâtisser un peu, dans la grande cuisine de mes parents ! Et c’est tout naturellement que j’étais chargée du dessert de Noël. Cette année, j’ai réalisé une bûche chocolat et praliné : simple mais diablement efficace. C’est donc une recette que vous pouvez faire pour votre réveillon du jour de l’an !

Le biscuit roulé est à la noisette, l’intérieur est fourré à la mousse de chocolat et au pralin, et le tout est nappé de chocolat noir et de brisures de gavottes (ça c’est mon petit côté breton).

J’adore vraiment faire des biscuits roulés. Je ne sais pas si c’est un don, mais je réussi à chaque fois ma génoise ! Et lors de l’enroulage, je ne la casse jamais. Je suis en osmose totale avec ce dessert en fait. Et c’est toujours un bonheur de le couper et de voir la spirale biscuit/chocolat au milieu, je trouve ça beau.

Trêve de bavardages ! Voici donc la recette de ma petite bûche chocolat et praliné.

IMG_5010

Ingrédients
Pour la génoise :

– 4 œufs,
– 100g de farine,
– 100g de sucre de canne,
– 70g de poudre de noisettes.

Pour la mousse chocolat et pralin :
– 200g de chocolat noir pâtissier,
– 15 cl de crème liquide entière,
– 30g de poudre de noisettes,

– 100g de pralin,
– 2 blancs d’œufs.

Pour le nappage chocolat :
– 100g de chocolat noir pâtissier,
– 15cl de crème liquide entière,
– 2 gavottes.

On commence par la préparation de la génoise.
Faire préchauffer le four à 180°.
Dans un cul de poule, mélanger les 4 jaunes d’œufs avec le sucre, jusqu’à obtenir une préparation mousseuse.
Ajouter la farine petit à petit, puis la poudre de noisettes.
Monter les 4 blancs d’œufs en neige, et les incorporer au reste, en mélangeant doucement pour ne pas casser les blancs.
Étaler une feuille de papier cuisson sur une plaque, et verser la pâte à génoise. Bien étaler sur toute la plaque avec une spatule.
Enfourner à 180° et attendre 20min. Pour savoir si le biscuit est bien cuit, appuyer avec un doigts sur celui-ci : si l’empreinte reste dans la pâte, c’est qu’il faut patienter encore un peu. Au contraire, si la pâte se « reforme » c’est que le biscuit est prêt !
Mouiller un torchon et le déplier sur le plan de travail. Y déposer le biscuit et retirer la feuille de papier sulfurisé. Enrouler le biscuit dans le torchon dès maintenant, de manière à ce que celui-ci prennent la forme d’un biscuit roulé. Cela évite de le casser au moment du roulage avec la mousse.

Le plus dur est fait ! On passe à la mousse chocolat et pralin.
Dans une casserole, faire fondre le chocolat pâtissier dans la crème liquide. Une fois le chocolat fondu, ajouter le pralin, la poudre de noisettes et mélanger.
Monter les 2 blancs d’œufs en neige, et les mélanger au chocolat fondu. Placer au frais pour que la mousse se fasse.

Une fois votre génoise refroidie, la dérouler du torchon, et tartiner la mousse chocolat / pralin à l’intérieur, puis rouler le biscuit.

Pour le nappage, faire fondre le chocolat pâtissier dans la crème liquide, et verser sur le biscuit préalablement roulé.
Écraser les deux gavottes pour obtenir des brisures, et les saupoudrer sur le dessus du nappage. Vous pouvez également rapper du chocolat dessus.

IMG_4996

IMG_5000

(Vernis : Deja Blue de Morgan Taylor / paillettes Coal Hands, Warm Heart de China Glaze)

Si vous avez le temps de vous lancer dans la préparation d’un dessert pour le jour de l’an, je vous invite donc à concocter cette recette qui ravira tous les grands fans de chocolat !
Cette bûche a même séduit les non passionnés du dessert, alors sans me jeter des fleurs, c’est bien la preuve que c’est un délice !

signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation

suscipit elit. mattis facilisis quis massa mi, sit fringilla amet, ut Donec